Communiqué du 09/02

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Communiqué du 09/02

Message par Nico P le Sam 14 Fév - 0:26

Communiqué remis à JP Jacob lors de sa visite à Moissy le 09/02 :



COLLECTIF CDD



Devant la précarisation croissante de notre statut et la dégradation de nos conditions de travail, nous, agents en CDD d’Ile-de-France, avec le soutien de nos collègues CDI, avons décidé de nous unir et de nous constituer en collectif.

Nous entendons ainsi interpeller notre hiérarchie sur les difficultés que nous rencontrons. Nous dénonçons notamment :
- Une baisse des effectifs CDD : en 2008, le nombre d’ETP alloués en Centre-Ile-de-France était de 30 ; 58 ont été consommés. Cette année, seuls 15 ETP ont été accordés. Devant la flagrante insuffisance de ces effectifs, six autres ont été débloqués en urgence et déjà consommés. L’Inrap compte t’il atteindre ses objectifs scientifiques pour l’année 2009 en Centre-Ile-de-France avec seulement 21 ETP CDD ?


- La dégradation de nos conditions de travail et la déshumanisation de la gestion des effectifs CDD :
- Regroupement des CDD sur les chantiers prioritaires, particulièrement longs et éprouvants. Pas ou peu de diagnostics et de post-fouilles.

- Chômage subi, fractionné, déplacé ou interrompant parfois le fonctionnement d’un chantier, et qualifié cyniquement de carence ;

- Versement aléatoire des allocations chômages par l’Inrap (avec parfois plusieurs mois de retard), ajoutant à la précarité professionnelle du CDD la précarité économique ;

- Contrats annulés ou modifiés à la dernière minute : le 24 décembre dernier, veille de la fermeture annuelle de l’Inrap (et accessoirement de Noel), huit agents en CDD se sont vus signifier la non-reconduction de leurs contrats en janvier et jusqu’à nouvel ordre. Ces pratiques sont courantes. De même l’envoi des contrats une semaine après leur commencement effectif, pratique qui rappelons-le, est sanctionnée dans le privé par la requalification du contrat en CDI.



Sommes-nous tenus de subir la gestion aléatoire et déshumanisée de ses effectifs CDD par l’Inrap, dans nos vies professionnelles et personnelles ?
Nous sommes pour la majorité des effectifs récurrents de l’Inrap. Nous nous investissons sans compter sur les chantiers où nous sommes affectés, dans les conditions souvent difficiles des chantiers prioritaires. Nous ne sommes pas des variables d’ajustement.

En retour, nous appelons notre hiérarchie à prendre ses responsabilités à notre égard : une gestion plus rationnelle et plus humaine des effectifs CDD ; une résorption de la précarité à l’Inrap : les quatre postes en catégorie 2 ouverts lors du dernier POA ne sauraient y suffire.


Le collectif CDD, 09/02/2009

Collectif.cdd@gmail.com

Nico P

Messages : 24
Date d'inscription : 14/02/2009
Localisation : CIF

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum