compte-rendu de la réunion avec la directrice interrégionale, Mme Rémaury, le 22 janvier 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

compte-rendu de la réunion avec la directrice interrégionale, Mme Rémaury, le 22 janvier 2009

Message par Fifou le Lun 16 Fév - 0:37

[cente
r]COMPTE-RENDU DE LA REUNION AVEC MME REMAURY, DIRECTRICE INTERREGIONALE (CIF) [/center]



Suite à l’intervention du Collectif lors de la réunion d’information ayant eu lieu au Ciné 104 à Pantin (94), nous avons envoyé un mail à Mme Rémaury, le 20 janvier 2009, afin d’obtenir un rendez-vous avec elle le plus rapidement possible. La directrice interrégionale nous a laissé le choix entre le 22 janvier et le 4 février. Etant donné l’urgence de la situation, nous avons opté pour le 22 janvier à 16h.

La délégation était composée de Gaëlle André, Delphine Mathonnat et Sébastien Poudroux (tous trois ) comme représentants du Collectif CDD ainsi que de Françoise Lafage comme soutien CDI.

Mme Rémaury nous a reçu deux heures durant afin d’écouter nos revendications.

Nous avons tout d’abord présenté le collectif CDD et le but de la réunion : lui demander son aide et son soutien face aux divers problèmes que nous rencontrons.
Mme Rémaury a ensuite noté nos noms et les chantiers auxquels on appartenait puis nous a assuré de son soutien et de sa bienveillance.
La réunion a pris la forme d’une discussion, suivant tout de même un ordre du jour que nous avions préalablement mis au point avec les membres du collectif.

- Les 15 ETP consommés, les cdd au chômage ou non reconduits à partir du mois de mars, et donc les chantiers tournants au ralenti.
Mme Rémaury nous a assuré qu’elle comprenait nos inquiétudes.
La directrice nous a expliqué les raisons de ce début d’année difficile. Lors de la reconduction du budget 2008 pour 2009, les directions interrégionales ont crus que l’ensemble de leurs ETP allait être renouvelés. Or, les régions Nord et Sud-Ouest, en raison des grands travaux prévus pour 2009, ont obtenu une majorité des ETP. L’interrégion Centre-Ile-de-France a ainsi été ponctionnée au niveau de ces ETP : ce qui a été une surprise pour nos supérieurs.
Elle nous a annoncé que 6 ETP allaient immédiatement être débloqués, en priorité pour les chantiers de Moissy-Cramayel et de Chanteloup-en-Brie.
Nous avons appris, plus tard, que le partage de ces ETP serait opéré entre les régions Centre et Ile-de-France.

Elle s’est ensuite contredite. En effet, lors de la réunion d’information au Ciné 104, la directrice a annoncé qu’elle allait suivre le budget alloué sans demander de rallonge. Or, devant nous, elle a assuré qu’elle essayait de « faire les fonds de tiroirs » afin de prouver au siège que cela ne pouvait pas fonctionner ainsi toute l’année et ainsi demander un budget supplémentaire.
Après une discussion sur le fonctionnement de la redevance, elle nous a dit que certaines entreprises menaçaient de ne pas nous payer sous peine de « mettre la clé sous la porte » et qu’il était difficile pour l’INRAP, en ces temps de crise économique, de le leur réclamer.


- Nous avons ensuite abordé le renforcement du personnel de terrain.
Lors de la réunion d’information, Mme Rémaury a annoncé le renforcement de l’administratif, au sein de l’INRAP, par l’embauche de CDI. Nous lui avons demandé ce qu’il en était pour l’embauche de CDI, en catégorie 2 ou 3, pour le terrain.
Nous lui avons expliqué que depuis plus de 2 ans pour certains, nous travaillons sur les chantiers, que nous étions régulièrement repris et « demandés » par les responsables d’opération sur les listes de programmation.
En plus des anciens CDD, de nouveaux agents CDD sont embauchés ponctuellement : ce fait prouve que le nombre de CDD ne cesse d’augmenter en France et que l’INRAP a besoin d’un plus grand nombre d’employés en CDI sur le terrain.
Françoise Lafage lui a expliqué que l’avantage de notre génération était que nous étions formés en tant qu’universitaires mais aussi sur le terrain : ce qui faisait de nous des agents très performants.
Nous lui avons expliqué que le POA de cette année ne permettait pas de baisser la précarité avec l’embauche de seulement 4 postes en catégorie 2. De plus, aucun poste en catégorie 3 en tant que RO ou topographe n’était proposé alors que les besoins étaient conséquents en Ile-de-France.
La directrice nous a répondu qu’elle le savait et que l’année 2009 promettrait un plus grand recrutement de personnel de terrain lors du POA.
Nous lui avons demandé à combien ce nombre de postes ouverts allait s’élever : elle n’a pas pu nous répondre, ne le sachant pas elle même.
Par contre, elle nous a annoncé que, depuis quelques années, le service de la DRH ne faisait pas le décompte des mi-temps, des gens partis à la retraite ou des personnes décédées. Ce décompte permettrait selon elle de libérer une vingtaine d’ETP.
(Nous avons récemment entendu le chiffre de 17 ETP prononcé par les syndicats.)

La directrice nous a ensuite parlé du contrat de mission. Elle porte apparemment un grand intérêt à ce type de contrat. Elle nous a fait croire, sans le dire explicitement, que ces contrats allaient être plus longs, plus stables.
En discutant après avec les CDI ou les syndicats, nous avons compris que ces contrats allaient avoir une de commencement mais pas de fin. Ainsi, nous serions embauchés pour une mission précise, mais nous pourrions être mis au chômage du jour au lendemain. De plus, ces contrats n’absorberaient pas la précarité puisque nous pourrions être embauchés pour quelques semaines comme plusieurs mois. Un nouveau type de précarité sera mis en place au sein de l’INRAP.

De plus, lorsque nous lui avons expliqué nos inquiétudes et notre stress, lors des fins de contrat, de ne pas être renouvelés, et le fait que l’INRAP pourrait nous faire des contrats de 10 mois d’affilée, elle nous a répondu à peu près dans ces termes qu’elle comprenait notre stress et que si nous avions ces « deux mois de vacances » ponctuant 10 mois de contrat, nous serions plus sereins ! Il est vrai que les contrats longs nous rassureraient tous mais de là à qualifier 2 mois de chômage de « grandes vacances », il y a un grand pas à ne pas franchir lorsqu’on a un minimum de conscience. Le salaire touché lors du chômage ne nous permet de toute façon pas de passer des grandes vacances idylliques…

- la participation quasi nulle des CDD aux missions de diagnostic et de post-fouille.
La directrice nous a dit que nous avions le droit de participer au post-fouille des opérations mais qu’il était parfois aussi difficile pour les CDI eux-mêmes d’y accéder.
Nous lui avons expliqué qu’en nous « transbahutant » de chantiers en chantiers, l’INRAP augmentait notre fatigue physique et le risque des maladies professionnelles.
Elle n’a rien noté ni répondu à cela, si ce n’est opiner de la tête…
Par ailleurs, elle nous a dit que nous aurions le droit de participer aux opérations de diagnostic cette année.

- le problème d’accès à la mutuelle de l’INRAP.
Il s’agit du seul problème que la directrice a noté sur sa feuille (juste en dessous de nos noms). Elle a cru d’abord que nous ne voulions pas payer la part patronale lors de nos carences. Nous lui avons dit que nous voulions pouvoir y accéder plus facilement, sans radiation ni réinscription tous les 2 mois.
Elle nous a informé que le changement de mutuelle à partir d’avril 2009 allait peut-être permettre cela.


Au terme de ces 2 heures de conversation, nous lui avons demandé si il nous était possible de demander nous même de l’aide au siège. Elle nous a répondu que ce n’était pas la peine et qu’elle assurerait le relais.
Nous lui avons demandé une date de rendez-vous où nous pourrions la revoir. Elle nous a dit que ce n’était pas la peine d’espérer une évolution de la situation avant 3 mois.
En sortant, nous lui avons signifié que cette petite réunion ne nous endormait pas et que nous allions continuer la lutte. Elle nous a répondu qu’elle n’en doutait pas et qu’elle l’espérait même.

Fifou

Messages : 81
Date d'inscription : 13/02/2009
Age : 36
Localisation : CIF-GO

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum